Anacarde : Le Cosec, les partenaires et les acteurs de Ziguinchor décernent une mention spéciale

Filière anacarde : Le Cosec, les partenaires et les acteurs de Ziguinchor décernent une mention spéciale à la DER ((Ziguinchor-envoyé spécial) - La Délégation générale à l’Entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ) est plus que jamais décidée à faire de la filière anacarde un levier de développement économique et social dans la Casamance, notamment. Depuis son entrée en jeu en la matière, favorisée par la pandémie du nouveau coronavirus, elle a su mettre en place un mécanisme d’accompagnement adéquat et adapté au contexte. Ce, au bénéfice des producteurs, des transformateurs et des exportateurs du produit dans cette partie Sud du pays.

En effet, la DER a noué un partenariat fécond entre elle et des banques sénégalaises pour mobiliser des financements et les mettre à la disposition des acteurs. Avec un objectif de 10 milliards de francs Cfa, cet accord de convention a permis aujourd’hui de mobiliser la somme de 12 milliards pour cette année 2020 uniquement. Une enveloppe avec laquelle, elle a financé des acteurs des régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. Et après l’octroi des financements, son Délégué général a initié une tournée de visites auprès de ces acteurs. Une occasion à laquelle Papa Amadou Sarr a lancé la campagne de commercialisation de noix d’anacarde 2020 à 2iguinchor, ce jeudi 25 juin, en présence des ministres de l’Agriculture et du Commerce, notamment.

«La DER croit en cette filière»

Selon Mamadou Ndione, Directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec), aujourd’hui, la région de Ziguinchor a connu une performance dans l’exportation de noix de cajou. Elle est passée de 56 tonnes à peine en 2017 à 56 000 tonnes en 2019. Une spéculation qui, selon lui, s’explique par un travail collectif, un travail de toutes les structures et un travail de tous les acteurs de la région.

Pour la campagne de commercialisation de l’anacarde, il signale que la DER/FJ a mis beaucoup de moyen avec les banques pour cette année. Selon lui, le Délégué général de la DER «croit en cette filière, en termes d’exportation et surtout en terme de transformation».

Toutefois, le Dg du Conseil estime que le plus important aujourd’hui, c’est l’unité des opérateurs économiques de la région. Pour lui, les acteurs de la filière d’anacarde de Ziguinchor «doivent tout faire pour préserver ces acquis que les structures de l’État ont mis en place» en leur faveur.

La DER et ses partenaires sont en train de «consolider» les résultats

Malick Ndiaye, Directeur général de la Banque agricole du Sénégal, parlant au nom de ses collègues de la BNDE, du CMS et du PAMECAS, a soutenu que cette mobilisation de l’ensemble des acteurs à Ziguinchor pour faire un point d’étape sur la commercialisation de la noix d’anacarde pour la campagne 2020 témoigne d’«un engagement de tous les acteurs, avec exceptionnellement la DER» qui, pour lui, a «su mobiliser des ressources» au niveau du système bancaire et qu’ensemble ils ont pu dégager une enveloppe qui tourne autour de 12 milliards de francs Cfa.

Selon lui, avec cette prouesse, la DER et ces institutions financières sont en train de «consolider les résultats de l’année d’avant et sont sur la bonne voie pour dépasser les 50 000 tonnes exportées l’année dernière et faire encore des performances» sur la noix d’anacarde.

La nécessité de faire «une évaluation» après la campagne

Par ailleurs, le Dg de la Banque agricole du Sénégal a souligné la nécessité de faire «une évaluation» après la campagne de commercialisation de l’anacarde de 2020 et voir comment les acteurs pourront non seulement «refaire les plantations, les remettre à niveau mais également travailler beaucoup plus sur la transformation locale afin de faire de la valeur ajoutée sur la production d’anacarde».

La présence des ministres est «une grande satisfaction»

Le président du Cadre de concertation de la filière anacarde de Ziguinchor, Siaka Diallo, quant à lui, a exprimé un sentiment de fierté. «Aujourd’hui, pour nous c’est une fierté. Une fierté pourquoi, c’est pour la première fois de l’histoire de la filière anacarde que nous avons pu voir ce qui s’est passé aujourd’hui. Nous avons parmi nous les ministres du Commerce et de l’Agriculture. Cela est une grande satisfaction», s’est-il réjoui. Avant de remercier vivement le Délégué général de la DER/FJ pour son engagement aux côtés des acteurs de la filière de noix de cajou de la région de Ziguinchor.

source:seneweb





  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube