Casamance entre 1992 et 1999, plus de 60000 réfugiés et déplacés sont recensés

La communauté internationale célèbre ce samedi 20 Juin la journée du réfugié. En Casamance cette journée intervient dans̀ un contexte où des milliers de déplacés cherchent vaille que vaille à regagner leurs terroirs après des années d’exil.

Selon les chiffres officiels, en Casamance entre 1992 et 1999, plus de 60000 réfugiés et déplacés sont recensés. Des populations qui ont abonné tout derrière elles du fait du conflit armé en Casamance. Aujourd’hui, à la faveur de l’accalmie beaucoup de  déplacés sont rentrés et des villages sont reconstruction. Seulement, jusqu’ici, entre 30 à 40 000 personnes sont en exil forcé du fait de l’insécurité qui prévaut dans la partie sud du Sénégal.  Parmi les 11000 réfugiés répertoriés, 4000 sont installés en Guinée Bissau et 7000 en Gambie. Ces réfugiés sont en grande majorité  des populations qui habitaient  dans les zones frontalières comme le Balantacounda, la zone nord du Fogny, dans le Nyassia, la commune de Santhiaba Manjack et l’arrondissement de Niaguis. Ces milliers de réfugiés et déplacés encore en exil et dans des conditions insupportables ne demandent qu’à retrouver leurs terroirs.



  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube