COVID19: Le maire de Niagha plaide pou une année scolaire invalide.

Le nombre de cas d’enseignants infectés par la maladie du coronavirus à Ziguinchor inquiète le premier magistrat de la commune Niagha. Yoro Mballo puisse que c’est de lui qu’il s’agit, veut épargner les populations de sa commune de la pandémie. Si pour lui, l’école est un vecteur de transmission ou de contamination de la maladie, il a plaidé pour une année scolaire 2019/2020 invalide 

L’édile de Niagha s’est dit favorable pour une année scolaire 2019/2020 invalide. Yoro Mballo s’est dit inquiet quand la reprise des cours depuis que les cas de contamination ont pris une allure inquiétante avec le retour des enseignants qui avaient séjourné dans la capitale sénégalaise, Dakar depuis plus de trois mois. Face à l’augmentation des cas communautaire qui ont été recensés ces derniers jours, «j’invite l’Etat à invalider l’année scolaire 2019-2020. Les enseignants qui sont déployés dans les villages les plus reculés pays, ne disposent pas de moyens pour faire face à la pandémie», a laissé entendre le maire de Niagha par ailleurs premier vice-président du Conseil départemental de Goudomp. Pire, «certaines communes de notre département comme Niagha, ne disposent pas d’une ambulance qui pourrait acheminer d’urgence un enseignant une fois atteint par la maladie», ajouté M. Mballo. «Le moment n’est pas propice pour une reprise des cours dans nos écoles. Nous devons éviter le pire», a prévenu l’élu local. Pour rappel, l’Etat maintient toujours sa décision de rouvrir les classes. Les autorités disent non à une année blanche. «Laissons le temps au temps. L’avenir nous édifiera », disent les populations de Niagha



  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube