Elinkine /Les pêcheurs En Difficultés en Territoires Etrangers.

Loin des eaux du Sénégal, dans les terroirs Guinéens, les pêcheurs d’Elinkine sont confrontés à d’énormes difficultés qui constituent le cri de cœur comme leur dénominateur commun, la cherté des licences de pèche.

Une question qui concerne les pêcheurs en mer une fois avoir franchi les cotes internes. Un document qui s’échange à cout de million. Sans cette autorisation aucun pêcheur n’a le droit d’aller pêcher dans les cotes étrangères. « Pour avoir une licence il faut avoir des moyens, surtout à Bissau, les licences sont trop chères. »,a déclaré Ibrahima Diatta, capitaine au bord d’une des pirogues à Elinkine.

Outre que le manque de licence, ces pêcheurs sont soumis à des sanctions sévères avec la saisie de leurs pirogues souvent en mer. Par conséquent, l’application d’une amende par la loi leur est appliquée. « Si tu n’as pas une licence c’est des risques. C’est leur règlement, sinon c’est des millions à défaut de manque de licence »,a laissé entendre Ibrahima Diatta.

Le cout des licences de pêche trop élevé, une difficulté pour ces pêcheurs qui réclament à l’Etat du Sénégal de revoir encore comment remédier à ce problème pour que la pèche soit parmi les activités les plus rentables mais les plus vivantes dans le secteur économique.

Moro Junior Dahaba, Kassumay Fm



5 vues0 commentaire