Fin de Formation et Remise d’attestations aux femmes récipiendaires d’Elinkine.

Ce 03 Juillet, c’est la fin de la formation sur les transformations des produits halieutiques l’étiquetage et l’emballage à Elinkine de 25 femmes transformatrices. L’O.N.G italienne ISCOS, en partenariat avec la conférence épiscopale d’Italie, la Caritas Ziguinchor et l’Union Régionale Santa Yalla ( UR .SY) ont procédé à la remise d’attestations aux femmes récipiendaires d’Elinkine et de Pointe Saint Georges pour une autonomisation financière.

Après Niaguis et Ziguinchor, cap sur Elinkine là ou vingt cinq femmes issues d’Elinkine et de Pointe Saint Georges ont reçu le vendredi 03 Juillet leurs attestations de fin de formation de quatre jours en atelier de transformation des produits halieutiques mais surtout l’étiquetage, l’emballage et aussi le pesage qui surtout faisait défaut à ces femmes bénéficiaires. ISCOS vise à former quatre vingt dix femmes de la région naturelle de la Casamance. Le partenaire qui cherche non seulement l’autonomisation financière des femmes comme but principal de la formation cherche aussi à sortir ces bénéficiaires de l’ignorance principale qu’est aujourd’hui le poids que ces transformatrices au début ont tout le temps négligé ou parfois une sorte de perte qu’elles subissaient avec leurs produits. Le partenaire en ce qui concerne la mise en valeur du produit transformé a aussi mis l’insistance sur l’étiquetage qui surtout attire l’attention du client.

Selon Ibrahima Cissé, Administrateur au niveau de l’ONG ISCOS Sénégal, « Nous avons organisé cette formation dans le but d’apporter une aide à ces bénéficiaires pour leur autonomisation financière. C’est une formation qui fait partie du programme d’émergence surtout aux migrants même s’ils décident de partir au moins qu’elles soient dans les normes. », a-t-il signalé.

Antoine Diémé, accompagnateur des femmes de Pointe Saint Georges se réjouit de cette formation et remercie les partenaires. « Nous sommes vraiment contents de cet atelier de quatre jours cars nos récipiendaires ont beaucoup appris. Nous comptons vraiment au sortir de là, les accompagner dans ce qu’elles feront. », a-t-il souligné.

En ce vingt -unième siècle ou le monde moderne demande l’émancipation et la liberté de la femme, l’ONG ISCOS est venue à son heure avec son ultime but l’autonomisation financière de la femme.

Moro Junior Dahaba, Kassumay FM



  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube