Financement de la campagne agricole : La DER/FJ, CMS et PAMECAS signent un accord

Financement de la campagne agricole : La DER/FJ, CMS et PAMECAS signent un accord de plus de 12 milliards

(Ziguinchor-envoyé spécial) - Après avoir lancé la campagne de commercialisation de l’anacarde 2020, la Délégation générale à l’Entrepreneuriat rapide des Femmes et des Jeunes (DER/FJ) et deux institutions financières du pays, à savoir : le Crédit mutuel du Sénégal (CMS) et le PAMECAS, ont noué une convention de partenariat pour «accompagner la campagne agricole au niveau national». Autrement dit, pour financer et structurer des chaînes de valeur agricole à travers des semences, des intrants et d’équipements agricoles au profit des producteurs dans les cultures vivrières. La cérémonie officielle de signature de ce protocole d’accord portant sur un montant global de 12 milliards 500 millions de francs Cfa s’est tenue, ce jeudi 25 juin, au siège de l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra), à Ziguinchor. Elle a noté la présence du ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Pr Moussa Baldé et du ministre du Commerce et des PME, Mme Aminata Assome Diatta, notamment.

«Parer à une éventuelle insécurité alimentaire»

Selon le Délégué général de la DER/FJ, Papa Amadou Sarr, ce partenariat vise notamment à parer à «une éventuelle insécurité alimentaire qui arriverait dans les mois à venir au Sénégal» face aux conséquences de la pandémie de Covid-19. Un premier début pour cette année et l’objectif de la DER est de faire en sorte que ce crédit soit revolving afin que chaque année les gens remboursent au bout de 9 mois pour que la même enveloppe y soit injectée.   

«Accompagner les agriculteurs qui n’ont pas pu bénéficier d’intrants subventionnés»

Il s’agit ici, de la partie que la DER a apportée, qui vient s’ajouter aux 60 milliards de francs Cfa que l’État a déjà mis en place pour booster la campagne agricole de cette année et assurer une sécurité alimentaire. En effet, selon le ministre de l'Agriculture, Pr Moussa Baldé, cette enveloppe va permettre d’accompagner les agriculteurs sénégalais, notamment les femmes et les jeunes, qui n’ont pas pu bénéficier d’intrants subventionnés par l’État ou qui n'en ont pas assez. Ce, à travers un financement ou l’octroi d’intrants subventionnés mais qui sera remboursable.

source:seneweb



  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube