Fonction publique : la retraite de certains enseignants hypothéquée

Préoccupés par leur avenir après la craie blanche, les enseignants décisionnaires élèvent le ton après des recours administratifs sans vain. Présents dans toutes les régions du Sénégal, ils ont constitué des collectifs appelés « collectif des enseignants décisionnaire » pour une union des forces et porter leurs revendications au plus haut sommet avec des actions pacifiques pour l’instant comme le point de presse organisé ce 03 juillet 2021.

En partant de leur nombre très important et de leur situation très précaire qui ne cesse de les bouleverser, les enseignants de Ziguinchor et le reste du sud du pays se sont constitués en collectif dénommé « collectif des enseignants décisionnaires » pour une amélioration de ce statut. En effet enseignants décisionnaires du fait qu’ils n’ont toujours pas intégré la fonction publique qui est recommandée avant 35 ans et cela leur prive de pension de retraite.

Après plusieurs tentatives de recours conformément à l’article 98 qui modifie le décret 77 987 du 14 novembre 1977 pour réclamer une régularisation. Dès lors, certains ont obtenu leur premier diplôme pédagogique (CEAP, CAP, CAE-CEM, …) avant les 35 ans. Des demandes de recours ont été adressées au ministère de de la fonction publique pour un avenir meilleur de ces trentenaire « mais aucun résultat probant n’a été reçu » regrette Ibou Sagna leur porte-parole lors du point de presse tenu ce 03 juillet 2021 a la maison de la paix de Ziguinchor.

Dans ce face à face avec la presse, le collectif cible principalement la plus haute autorité éducative en premier rang son excellence Monsieur le président de la république du Sénégal Macky SALL. « Depuis des mois nous sommes sur de la méconnaissance de notre condition par le chef de l’État, nous l’interpellons et par la même occasion nous interpellons messieurs les ministres, de l’éducation nationale et celle de la fonction publique et du renouveau du service public et les secrétaires généraux des syndicats d’enseignants sur notre situation catastrophique, misérable » rétorque Mr., sagna le porte-parole

A la liste des revendications trois doléances chères a ce collectif sont écrites en gras : « régulariser tous les enseignants décisionnaires validés ayant obtenu leur premier diplôme professionnel avant l’âge de 35 ans en les reversant dans le corps des fonctionnaires. Prendre en compte leurs années d’ancienneté pour ceux qui sont frappés par la limite d’âge lorsqu’ils changent de corps en passant de l’instituteur adjoint à l’instituteur soit 40%de leur ancienneté. Reverser tous les enseignants décisionnaires qui cotisent du fond de retraite national FNR a l’IPRES » peut-on lire sur leur feuille de revendication

A l’heure ou la jeunesse sénégalaise demande de l’emploi et au fond des subconsciences dans la fonction publique les plus âgés en l’occurrence les parents eux demandent a rassurer leur retraite une fois avoir passé des années debout dans les salles de classes.

Lamine Diatta



10 vues0 commentaire
  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA