Kafountine / Le Quai De Pêche En Difficultés

Mis à jour : juil. 22

Depuis plus d’un an, le quai de pêche Kafountine est confronté à plusieurs problèmes pour diverses raisons. Les autorités chargées de sa gestion lancent un appel à l’endroit du ministère de tutelle pour une meilleure sauvegarde du patrimoine.

Construit en 2000 par le projet PAPASUD et aménagé par l’Etat du Sénégal, aujourd’hui le quai de pêche de Kafountine est dans des difficultés qui à la longue pourraient en d’autres termes être des menaces ou une disparition des lieux.

Le poisson constitue la denrée la plus prisée par les Sénégalais surtout avec le plat national communément appelé le « thiébou djeun penda mbaye ». Sa consommation rime donc avec assainissement pour une meilleure santé de la population.

Pour palier à une éventuelle situation, le quai de Kafountine est face depuis un certain temps à un problème d’assainissement qui risquerait de nuire à la santé de sa population surtout en cette période de pandémie de la covid-19.

« Nous sommes confrontés à un problème d’assainissement du quai de pêche et surtout sa réhabilitation. », a déclaré Ibrahima Coly, le Président du quai.

Par ailleurs, vu l’avancée de la mer qui de nos jours constitue le problème majeur de la plupart de nos zones côtières, le quai de Kafountine n’est pas du reste épargné de ce phénomène. Une situation qui pour la plupart conduit à une disparition du littoral.

« Nous sommes aussi confrontés à un phénomène qui est national, l’érosion côtière, l’avancée de la mer. Nous voulons un aménagement du quai sinon nous risquerons de perdre l’espace qui nous a été aménagé », a signalé Mr Coly.

Pour enfin conserver l’espace et parer à une éventuelle disparition du quai mais aussi assurer une meilleure santé à sa population, le souci majeur du personnel dudit service est comment retrouver un environnement sain dans le quai et éviter une disparition du littoral.

Moro Junior Dahaba , Kassumay FM



  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube