L’AGRICULTURE EN VOIE DE DISPARITION À ZIGUINCHOR

Le constat est réel en ce début hivernal, rien n’a encore bougé chez les agriculteurs de la commune. Pas par faute d’intrants comme ce fut le cas dans d’autres localités mais plutôt par manque d’espaces cultivables. Celle qui étaient autrefois des champs sont devenues aujourd’hui des lieux d’habitation. Une triste nouvelle pour les conservateurs mais un signe de développement pour la nouvelle génération. C’est ainsi que des quartiers comme Kénya, Goumel, Diabir… ont vu émerger sous leurs sols des bâtiments au détriment de cette verdure luxuriante qui faisait jadis la fierté de ces peuples des rivières du sud.

Lamine Diatta



10 vues0 commentaire
  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA