Marché Kandé Banéto/les Nouvelles Vendeuses dans le Doute

Après avoir été nouvellement installées ce 08 Juin au marché Kandé Banéto, les commerçantes de légumes de Boucotte sèment un doute pour avoir été menacées d’occupation d’espaces d’autrui.

Laissé en rade, voire oublié, par nos autorités, le marché Kandé était presque « mort », resté toujours inanimé. Pour relancer ses activités et aussi parer à l’occupation anarchique et à l’insécurité sanitaire en proximité avec le canal reliant le fleuve Casamance, les autorités locales ont procédé au transfert de certains commerçants et vendeurs de légumes au marché Kandé.

A quelques mètres des lieux, on aperçoit à, peine un espace vide, nu à l’image d’une ancienne poubelle qui doit accueillir ces commerçants.

Ces vendeurs pas du tout satisfaits pour diverses raisons selon leurs explications, déversent leurs biles avec le slogan « Boucotte la nuy délu, on va retourner à Boucotte », réclament t-elles.

« Nous venons de Bourofaye, tous les matins, nous avons été délogées de Boucotte pour Kandé. Le grand problème pour nous, c’est la menace que nous avons reçue à deux reprises de la part d’un individu X pour des raisons d’appartenance à leurs parents. Notre seul souci, nous voulons retourner à Boucotte pour notre sécurité. »

Mais pour Mme Amy Tamba, Présidente des femmes commerçantes de Boucotte, il n’y a aucun doute, déclare t-elle : « Nous avons été à Kandé, nous avons rencontré la famille, elles ont donné leur accord, elles ont été bien restituées sur leur droit, la mairie leur a bien octroyé un terrain. »

« La seule chose que nous luttons c’est le délogement définitif de tous les commerçants vers le marché Kandé, souligne t-elle.

Pour une assurance et la quiétude dans leurs activités, ces commerçants auprès des autorités locales, exigent une transparence dans leurs inquiétudes.

Une activité prospère et une position stable demeurent le principal souci de ces commerçants.

Moro Junior Dahaba, Kassumay FM




  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube