Paroisse Saint Yves Et Claire d’Elinkine/Des Mesures Strictes Contre Le Non Port De Masques.

En cette période où la maladie à coronavirus est à sa deuxième phase avec une recrudescence inquiétante du nombre de taux de contamination, la paroisse Saint Yves et Claire d’Elinkine s’est conformée aux mesures édictées par le patron de l’église catholique de Ziguinchor, l’Evêque Monseigneur Paul Abel Mamba avec une application des textes à la lettre pour une éradication rapide de cette seconde vague.

A peine entré à l’intérieur de l’église, des fidèles assis, les oreilles et les regards concentrés sur le prêcheur, des bouches et nez tous couverts de différentes couleurs de masques en tissus comme en coton. Une mesure bien respectée au sein de l’église. Une église qui se regorge de monde les dimanches à l’intérieur comme à l’extérieur .Certains fidèles occupent les dernières places, celles de dehors sous un grand hangar toujours avec des masques comme ceux de l’intérieur pour la plupart des retardataires.

Au portail, se trouvent toujours deux jeunes monsieur avec des masques dans les mains .Des masques qui sont destinés à l’achat avec une somme forfaitaire pour des fidèles ayant oublié les leurs à la maison. Pas de demi-mesure concernant l’oubli. Des fidèles renvoyés à la maison sans exception selon les règles instaurées dans cette église. Des mesures bien respectées une fois à l’entrée dans l’église. Des responsables qui n’ont pas rangées dans leurs tiroirs les mesures édictées par le Monseigneur Abel Mamba. « Effectivement depuis l’apparition de cette pandémie, nous constatons qu’aujourd’hui la maladie est en train de faire une croissance énorme. Ce qui a valu que le responsable suprême de notre Diocèse nous a demandé de renforcer les mesures barrières afin de pouvoir éviter toute contamination allant dans le sens des regroupements dans les messes. Alors nous avons adopté la distanciation comme première mesure, le port du masque et le lavage des mains. Il n’y a pas de demi-mesure. Il n’y a pas de petit ni de grand, la maladie n’a pas de parents. Alors s’ils ne sont pas munis de leurs masques nous les faisons partir. », a laissé entendre Maurice Insa Diémé, responsable au niveau de la paroisse Saint Yves et Claire d’Elinkine.

Comme dit toujours l’adage : Un homme avertit en vaut deux. L’application de telles mesures au sein de l’église d’Elinkine n’est pas synonyme de méchanceté mais plutôt de sauver et d’épargner la population de cette terrible maladie qui traverse toutes les frontières avec des catastrophes en vie humaine.

Moro Junior Dahaba.



18 vues0 commentaire