ZIGUINCHOR EN SITUATION ALARMANTE AVEC LE VARIANT DELTA /LA REGION MEDICALE SONNE L’ALERTE

Après avoir sillonné la capitale du Sénégal avec des dégâts en vies humaines, le variant delta a fini par s’installer dans la région méridionale du Sénégal, Ziguinchor. Un virus dont la contamination est très rapide. Ziguinchor qui était loin de franchir la barre de la ligne en est aujourd’hui dans une situation alarmante, inquiétante voire effrayante en cette période de troisième vague.


Comme dit l’adage « lorsque la danse atteint son paroxysme, nul ne peut contrôler le désordre. » Aujourd’hui, Ziguinchor est dans une totale anarchie, un relâchement total du côté de la population. Les masques presque inaperçus sous les mentons couvrant les bouches et nez. Des seaux à lave- mains inexistants devant les portes des maisons et les entrées de services. Une situation catastrophique qui risque de sombrer la région. En ce début du mois d’Aout où Ziguinchor enregistre pour la plupart le plus grand taux de pluviométrie nationale, c’est la psychose, l’inquiétude chez les autorités sanitaires de la région. « La situation est vraiment catastrophique. Nous enregistrons pratiquement tous les jours en moyenne 60 voire même 70 cas. Donc à ce rythme, on ne sait pas sur quel pied danser. Au moment où je parle, nous sommes à 1516 cas, imaginez-vous plus de 300 cas enregistrés en une semaine. Là vraiment c’est alarmant. La situation est vraiment alarmante et les décès on en parle pas », a déclaré avec inquiétude, Ousseynou Bernard Diatta, Point focal régional du PEV et de la surveillance épidémiologique de Ziguinchor. Une situation à laquelle les autorités sanitaires de la région ne savent plus à quel saint se vouer. Dans ses propos, le représentant de la région médicale se lamente toujours : « Pas plus qu’hier, on a enregistré 7 nouveaux cas en un jour. Il ne nous reste que 3 lits. Pour l’oxygène, on se plaint pas .Mais cela ne peut pas continuer avec la flambée des cas .Vous voyez combien cela est alarmant. » Désespéré, le point focal de la région rappelle les causes de la flambée du variant delta avec amertume « Il y a beaucoup de choses qui peuvent concourir à cela. Non seulement nous sommes à l’hivernage, les gens ne portent plus de masques à Ziguinchor, les mesures barrières ne sont pas respectées, les gens ne se lavent plus les mains. Comment vous voulez que le virus aille. Nous avons surtout des cas communautaires. Il n’y a pas de secret. C’est la seule cause. »

Outre que le lavage des mains et le port des masques, le point focal met l’insistance sur le vaccin qui est l’une des méthodes sure de prévention. « Les gens ne se font vacciner alors que les vaccins sont arrivés mais malheureusement le taux que nous avons est faible », lance avec regret Mr Diédhiou.

Pour une meilleure éradication de ce terrifiant et mortel virus, il est encore temps à tous les Ziguinchorois et environs de resserrer encore « les ceintures » pour booster la pandémie afin d’avoir une population saine et une meilleure relance des activités économiques.

Par Moro Junior Dahaba.



25 vues0 commentaire
  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA