ZIGUINCHOR: LE BARRAGE D’AFFINIAM UNE EQUATION POUR LES POPULATIONS…..

Construit en 1988 par les chinois, le barrage d’Affiniam est loin de répondre aux attentes des populations des villages de Diattock, et Bagaya qui doivent le traverser en pirogue pour rallier la capitale régionale. Une situation que déplorent les usagers de cet axe.

Construit en 1988 par la république de Chine en collaboration avec l’Etat du Sénégal pour désaliniser les vallées et favoriser la riziculture, le barrage hydro- agricole d’Affiniam tarde à répondre aux attentes des populations de cette partie du BULUF. Le motif de ces insuffisances est lié au manque de gestion et de ressources techniques. Depuis lors ce barrage ne cesse de causer des désagréments aux populations de cet axe qui empruntent des pirogues pour rejoindre la capitale régionale, Ziguinchor. Il s’agit des populations des villages de Diatoc et de Bagaya qui sont obligés de traverser le barrage pour rejoindre l’autre partie de la rive à l’aller comme au retour. Et pour traverser ce barrage, il faut faire descendre les passagers en amont, faire traverser la pirogue puis les embarquer à nouveau.

Il faut aussi noter que le barrage d’Affiniam a été réhabilité il y a quelques mois affin de répondre aux attentes des populations de cette contrée du BULUF. Ces dernières comptent beaucoup sur ses avantages pour atteindre leurs objectifs d’autosuffisance alimentaire et de commercialisation de leurs récoltes. Ces propos sont du Maire de la commune de Mangagoulack dont appartient ce village. C’était lors de la réception provisoire du barrage qui a eu lieu au mois d’Août dernier en présence du Ministre de l’agriculture, du Gouverneur de la région de Ziguinchor, du Sous- Préfet de l’arrondissement de Tendouck, du Maire de la commune de Mangagoulack et d’autres autorités de la région. Reste à savoir si ce bijou fera un jour le bonheur de ces populations qui n’ont que leurs yeux pour constater ces désagréments.

Mouhamadou Sambou, Kassumay fm




  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube