Ziguinchor: Un chauffeur tombe dans les filets de la police avec un (1) Kg de cannabis

Malgré les nombreux check-point et la «fatwa» décrétée par la police depuis quelques mois pour mettre fins aux activités des trafiquants de drogue la route aux trafiquants dans la région sud du pays, Ziguinchor continue d'être une véritable zone tournante des produits illicites et notamment la drogue. En effet, dans la nuit du 8 au 9 novembre dernier, un dealer présumé, chauffeur de profession a été encore arrêté par les hommes du Commandant Malick Ndiaye du commissariat de police de Yamatogne avec un (1) kilogramme de cannabis. C Y Mané, c’est son nom. Agé de 44 ans, Carlos Y Mané marié, est né à Boutoute, dans la commune de Niaguis. Il habite le quartier de Santhiaba à Ziguinchor. Vraisemblablement, il effectuait son trafic à Ziguinchor. «C’est dans la nuit du 8 au 9 novembre 20 que C Y Mané a été arrêté aux environs de 23 heures par les éléments du corps urbain du commissariat de police Yamatogne sur l’axe Oussouye-Ziguinchor. Ce jour-là, Carlos faisait du auto-stop sur cet axe routier afin de pouvoir ramener son cannabis à Ziguinchor», renseigne nos sources proches de l’enquête. «Il était à bord d’un véhicule particulier dont le propriétaire ignorait que son «client» détenait par devers lui un sac contenant de la drogue. Comble de malheur, C Y Mané va tomber sur un des postes de contrôles de la police qui était sur la route. Soumis à un contrôle et fouillé de fond en comble, il a été découvert lui un sac qui contenait un (1) Kg de cannabis. Ayant compris qu’il va être appréhendé, C Y Mané n’a trouvé mieux que d’ouvrir la porte du véhicule pour détaler dans la brousse. C’est à la suite d’une course qu’il a été arrêté par les policiers», a ajouté nos sources. Son enquête bouclée, «je devais revendre la drogue qui m’a été offerte dans le village de Brin, à 25.000 FCFA à Ziguinchor où mon client m’attendait », a confié Carlos aux policiers enquêteurs. Le présumé trafiquant de drogue qui a, dans l’enquête préliminaire reconnu les faits qui lui sont reprochés, après avoir été présenté au Procureur de la République près du Tribunal de grande instance de Ziguinchor à l’issu de sa garde à vue, a été déféré hier à la maison d’arrêt et de correction de Ziguinchor où il médite tranquillement sur son sort.




1 vue0 commentaire
  • Youtube
  • Facebook
  • Twitter
UNION REGIONALE
SANTA YALLA
0

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube